2018 – 170è anniversaire de l’abolition de l’esclavage.

Programmation Nantes 2018

Joie de Vivre Festival & Les Anneaux de la Mémoire

L’association Les Anneaux de la Mémoire et le Joie de Vivre Festival invitent les nantais et nantaises à célébrer le 170ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage ! Les thèmes des résistances sont au programme à travers des conférences, concerts et projections. La diversité des événements proposés reflète les multiples façons de transmettre l’histoire de la traite négrière, à travers la connaissance, les héritages artistiques et les résurgences contemporaines. De l’Europe à l’Afrique et à l’Amérique, venez célébrer les liens entre les trois continents au son du hip-hop, de la soul et du funk avec les artistes Art Melody, Richard Kara et Shirley Davis. Pour les plus jeunes le film d’animation «Zarafa»: contant les aventures de Maki et de sa girafe, est projeté au Cinématographe. Vous pourrez également vous essayer au sampling à Trempolino avec le rappeur burkinabé Art Melody. Le nantais Richard Kara et son groupe vous conteront en musique l’itinéraire d’une femme, d’Afrique à l’Europe. Et une grande soirée concert vous attend le 2 juin au Ferrailleur avec la diva de la soul Shirley Davis et Art Melody venu avec son groupe Zaka Zaka ! Le festival Joie de Vivre et Les Anneaux de la Mémoire vous promettent un mois de festivités sous le signe de la richesse culturelle !

Apprenez, dansez et surtout… Amusez-vous !!!

DU 17 AVRIL AU 14 JUIN – DÉCOUVREZ TOUTE LA PROGRAMMATION !

ZARAFA – Film d’animation, à partir de 5 ans

Le Cinématographe
Séances : Samedi 21 avril à 16h45 / Jeudi 3 mai à 15h / Mercredi 9 mai à 15h

Au Soudan, au pied d’un arbre ancestral, un vieil homme raconte une histoire à une bande de jeunes enfants. Cette histoire est celle de Maki, un petit garçon dont le village a été détruit par les esclavagistes, et qui va se lier d’amitié avec une jeune girafe, Zarafa. Mais Zarafa a une toute autre destinée : elle est capturée par Hassan, bédouin en mission pour le Pacha d’Egypte, qui souhaite offrir la girafe au roi de France Charles X en échange de son aide contre les Turcs qui assiègent Alexandrie. Mais Maki ne l’entend pas de cette oreille et suit Hassan à son insu dans le but de s’enfuir avec Zarafa dès que l’occasion se présentera. C’est le début d’un long et dangereux voyage qui les emmènera jusqu’à Paris. A travers le récit des aventures de Maki et Zarafa, c’est en fait l’histoire de la première girafe de France qui nous est racontée ici. Le film se déroule dans les années 1820, en pleine époque esclavagiste et coloniale. Le récit se scinde donc en deux : d’un côté, une fable presque naïve d’un enfant qui se lie d’amitié avec une girafe ; de l’autre, une critique du colonialisme et du racisme de la société occidentale au 19ème siècle, et plus particulièrement de la France.

Réservation au Cinématographe : 02 40 47 94 80
Tarifs : 3 à 5 euros
Plus d’infos sur le site du Cinématographe : www.lecinematographe.com

Sur les traces de Nantes port négrier – visite guidée

MERCREDI 9 MAI – 14h30
Tout Public, à partir de 12 ans
Départ Square Daviais (face à place Commerce)

Partez à la découverte de Nantes au 18è siècle, ville ouverte sur l’Océan aux confluents de la Loire. 1er port négrier français, Nantes assurait 45% de ce terrible trafic. En moins d’un siècle et demi, 500 000 captifs, hommes, femmes et enfants ont été déportés d’Afrique vers les Amériques par des armateurs nantais. L’intense activité économique dont la traite était l’un des puissants moteurs firent que la ville connue un âge d’or au 18è. Nombreuses sont donc les traces témoignant de ce passé longtemps tu… Sur les traces de Nantes port Négrier vous invite à lever les yeux sur ce patrimoine que nous croisons chaque jour. La visite démarre sur l’île Feydeau et se termine au Mémorial de l’abolition de l’esclavage.

Départ Square Daviais (arrêt tram Commerce ligne 1)
Gratuit – sur réservation aux Anneaux de la Mémoire 02 40 69 68 52
En partenariat avec Casa Africa – La Maison de l’Afrique

Koléma, itinéraire d’une femme d’Afrique à l’Europe – De Richard Kara / concert

SAMEDI 12 MAI 2018 – 20h30
Le Bras de Fer
(boulevard de la Prairie au Duc, Nantes)
Tout public

Richard Kara présente Koléma, Itinéraire d’une femme d’Afrique à l’Europe
Franco-ivoirien, Richard Kara est un artiste, musicien et écrivain. Il puise ses influences dans l’afrobeat, le funk et les rythmes d’Afrique de l’Ouest.
Le projet qu’il propose pour cette soirée est une mise en musique de son premier roman. C’est le témoignage sur la vie de sa mère, Koléma : Une enfant livrée à la tyrannie de son oncle, puis une adolescente rebelle dans une capitale fraîchement devenue indépendante et enfin une femme forte confrontée à la vie européenne moderne et contemporaine. Koléma, mère au foyer et analphabète, devra relever le défi de vivre dans un monde en profonde mutation. C’est un roman féministe résonnant d’une juste actualité. Un témoignage authentique sur la vie de sa mère Koléma, raconté avec beaucoup de poésie et de sincérité.
Accompagné de son groupe de musique, et conté par la comédienne Hélène Lafosse, il nous emmène dans cette aventure à la fois dure et formidable qu’a vecu sa mère, le tout mêlant des sonorités issues de musiques traditionnelles, soul, funk avec un petit brin de rock’n roll !

Prix libre
https://www.youtube.com/watch?v=GajVvS7jDbM

Attention ! Cette soirée se déroule de 19h à 21h30 et fera ensuite place au festival Wine Nat White Heat à partir de 22h

De l’esclavage à la liberté, 17e-19e siècle : deux siècles de combats permanents – Conférence suivi d’un échange

VENDREDI 25 MAI 2018 – 18h30
La Maison de l’Afrique
Tout public

Par Sylvie Zamia – Historienne, enseignante et intervenante sur l’histoire de la traite atlantique et sur l’histoire de l’esclavage.

Comment l’esclavage a-t-il été mis en place dans les colonies françaises et comment la traite et l’esclavage ont-ils été en permanence combattus jusqu’à leurs abolitions ? Pour mettre en lumière ces combats de chaque jour dans les différents territoires concernés, nous observerons les étapes du développement de ces sociétés esclavagistes en tenant compte du contexte historique international. Nous suivrons les réactions à la traite et à l’esclavage et leurs évolutions dans les divers lieux et circonstances où elles se produisirent à travers différents exemples. Nous découvrirons l’impact de ces réactions sur la formation des sociétés esclavagistes et sur leur devenir jusqu’en 1848.

Sylvie Zamia est engagée depuis de nombreuses années dans la transmission de l’histoire de la traite négrière et de l’esclavage. Enseignante en Histoire, elle participe à de nombreux projets d’actions culturelles et pédagogiques et intervient dans toute la France.

Durée : 1h
Entrée gratuite
En partenariat avec Casa Africa – La Maison de l’Afrique

Atelier Hip-hop, Écriture et sample – Avec ART MELODY

MERCREDI 30 MAI – 14h30
Lieu : Trempolino
A partir de 12 ans

Par Art Melody – Rappeur, beatmaker (Burkina-Faso)

Art Melody est né à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. Il s’intéresse très tôt à la musique et notamment le hip hop qui au début des années 90 explose sur le continent africain. Passionné depuis le plus jeune âge par le sampling, le rap, et le beatmaking Art Melody propose un atelier de découverte et d’initiation de ces disciplines hip-hop. Un excellent moment d’échange et de partage en perspective ! Son rap voyageur aux rythmes funk et électro bien connu au Burkina arrive à Nantes !

Un excellent moment d’échange et de partage en perspective !

Durée : 2h
Tarif unique : 5€ (hors frais de loc)
Inscription sur Digitick – Infos au 02 40 69 68 52
En partenariat avec Trempolino

SOIRÉE CONCERTS
ART MELODY – rap, afropunk, funk / Burkina-faso
SHIRLEY DAVIS & THE SILVERBACKS – soul / Australie – Espagne

SAMEDI 2 JUIN – 20h
Le Ferrailleur
Tout public
Tarifs : 12€ en prévente sur Digitick
(hors frais de loc) / 15€ sur place

ART MELODY (enfin) de retour à Nantes !
Art Melody (Burkina Faso) se passionne très tôt pour la musique et notamment le hip hop qui explose au début des années 90 sur le continent africain.
Son rap est nourri de tous les sons et de plusieurs continents : un rap voyageur. Le rap électro funk d’Art Melody est bien connu au Burkina. Son album « Wogdog blues » est considéré comme un classique du hip hop africain.
De sa une voix puissante et rocailleuse, nourrie aux chants traditionnels Mossi, métissée des chants hip hop ragga, son flow est unique. L’écouter ne laisse pas indifférent. Déjà 5 albums à son actif et plusieurs tournées en France et en Europe. Pour son retour à Nantes,il sera accompagné du Zaka Zaka live band qui, avec ses percus, samples, et choeurs illustre à la perfection les lyrics engagées et enragées du rappeur burkinabè.

https://www.youtube.com/watch?v=awNcWoq0AdI
https://www.facebook.com/Art-Melody-Official-233743173353957/


SHIRLEY DAVIS , la nouvelle diva de la soul, débarque pour la première fois à Nantes !
Shirley Davis est née à Londres en 1974 de parents jamaïcains. Elle passe une enfance animée par le rêve de devenir un jour chanteuse. A 16 ans elle rencontre l’amour et s’envole fonder une famille en Australie. N’oubliant pas son rêve, Shirley va faire des rencontres décisives et se lie d’amitié avec des musiciens de légende – Wilson Pickett , Marva Whitney, Sharon Jones, Binky Griptite…En mars 2016, Shirley Davis devient la chanteuse de The Silverbacks, groupe phare de Tucxone Records. Ensemble ils font leur entrée sur la scène de la musique Noire-américaine avec “Black Rose”, un album acclamé à l’unanimité par la presse international.“Wishes & Wants”, leur deuxième album confirme le style unique d’une artiste de talent.
Trois compositeurs travaillent sur ce projet : Marc Ibarz, Shirley et Eduardo Martínez. Ensemble ils créent dix morceaux qui nous plongent dans l’intimité de la chanteuse comme le morceau “Woman Dignity“ ou encore “Troubles & Trials”. La chanteuse nous décrit également sa vision du monde dans “Wishes & Wants”. A chaque début de mesure, ces morceaux nous embarquent instantanément à bord d’une soul incroyablement authentique portée par celle que Sharon Jones surnommait La Soul Diva.

https://www.youtube.com/watch?v=xBPiz7vMEXs
https://www.facebook.com/Shirley-Davis-Sings-107201215985496/

Arts et lettres contre l’esclavage – présentation ouvrage & échange avec Marcel Dorigny

JEUDI 14 JUIN 2018 – 18h30
La Maison de l’Afrique
Tout public

Ouvrage écrit par Marcel Dorigny – Historien, spécialiste de l’histoire de l’esclavage, de la colonisation et des mouvements indépendantistes et abolitionnistes . Professeur au département d’histoire de l’Université Paris 8.

Cet ouvrage est le premier livre d’art à rendre hommage aux artistes, écrivains et philosophes qui ont en leur temps critiqué la traite négrière, l’esclavage, et ont combattu aux côtés des abolitionnistes.
On découvre d’ailleurs que cent soixantedix ans après l’abolition, cette cause reste d’actualité auprès d’écrivains tels Patrick Chamoiseau, Évelyne Trouillot ou Laurent Gaudé, et d’artistes comme Daniel Buren, Kara Walker ou Rashid Johnson qui s’impliquent en faisant écho à ces luttes.
Gravures, poèmes, sculptures, romans, caricatures et architectures, toutes les oeuvres ici reproduites s’éclairent mutuellement dans un dialogue inédit.
Marcel Dorigny s’intéresse autant à la dénonciation des pratiques esclavagistes et aux différentes formes de résistance qui leur ont été opposées qu’aux récentes revendications mémorielles. Soulignant que cette dénonciation semble avoir constamment accompagné la pratique et nourri les représentations politiques, sociales et philosophiques, il évoque d’abord l’implication de ceux – parmi lesquels les philosophes des Lumières – qui ont cherché à informer et à témoigner des sévices subis au long de toute vie d’esclave, depuis les terribles conditions de la traversée jusqu’aux chiens féroces lâchés sur les esclaves marrons. Plus généralement, il insiste sur la manière dont arts et lettres n’ont cessé de contribuer à la maturation des esprits. Après avoir abordé les multiples formes de révoltes individuelles ou collectives, il met en évidence le récent processus mémoriel, nouvelle étape du combat qui a efficacement contribué à cette rupture radicale dans le regard porté sur l’unité de l’espèce humaine.

Publié aux éditions Cercle d’Art – Mai 2018

Durée : 1h
Entrée gratuite
En partenariat avec Casa Africa – La Maison de l’Afrique